• Vous le savez tous: les tomates sont LE légume de l'été, apportent de la couleur dans nos salades et des vitamines et du lycopène, un anti-radicaux libres à notre organisme, donne bonne mine,...

    Mais les pieds de tomate sont sujets aux maladies, doivent être achetés chaque année, et sont très gourmands en nutriments.

    Vous avez tous entendu parler d'enfouir des orties dans le trou destiné à la plantation des pieds, mais vous pouvez aussi fabriquer du purin d'ortie et en pulvériser sur toute la plante, elle en sera fortifiée et sera moins sujette aux maladies.

    Aux Yourtes Charentaises, nous plantons chaque année une 50aine de pieds, dont une trentaine achetés chez mon cousin maraîcher (il a plus de 25 variétés de tomates).

    Achetez vos plants dans une pépinière, vous serez sûr de leur provenance et  ils seront plus robustes.

    C'est plus cher que dans un hypermarché, mais je vous donne une astuce pour diminuer le coût par pied: au bout de 2 à 3 semaines, vous devez débarrasser les plants des petites branches du bas (ce qu'on appelle en Charente égourmander).

    Plutôt que de jeter ces gourmands, considérez-les comme des boutures, et plantez-les tels quels, en les arrosant bien au pied. Vous aurez ainsi des plants supplémentaires à peu de frais...

    Et pour protéger les plants des fortes chaleurs, paillez-les, soit avec de la paille, soit avec des tontes de pelouse séchés, soit avec du compost en décomposition...

    J'adore les tomates de très petite taille, savoureuses nature ou en salade, gorgées de soleil, en forme de cerise, de poire, rouges, jaunes,... Comme les plants produisent beaucoup, mes clients du mois d'août sont invités à les cueillir (les enfants adorent les ramasser) ou les ont directement sur leur table pour l'apéritif (ça change des chips).

    Partager via GmailGoogle Bookmarks

  • Vous avez dans votre jardin un coin ingrat, où rien ne pousse, où la terre est aussi dur que du béton, où vous ne pouvez retourner la terre?

    Essayez la technique du lasagna bed:

    Posez à même le sol aride un carton ondulé marron, puis des déchets bruns (tontes de pelouse et feuilles mortes), puis des déchets verts (épluchures de légumes), les 2 couches doivent avoisiner les 20 cm de haut.

    Finissez ensuite par une couche assez épaisse de compost bien décomposé (qui ressemble à du terreau).

    Ensuite, plantez ou semez et arrosez.

    Les plantes trouveront tous les éléments nutritifs dans ce "lit de lasagne", qui se décomposeront au fur et à mesure. Elles pousseront beaucoup plus vite.

     

    Partager via GmailGoogle Bookmarks

  • Vous avez un carré de mauvaises herbes irréductibles: plutôt que de les arracher à la main, procurez-vous des cartons de grandes tailles, étalez-les sur les mauvaises herbes, et bloquez-les avec des pierres afin qu'ils ne s'envolent pas. Les mauvaises herbes, privées de lumière, finiront par s'en aller...

    Partager via GmailGoogle Bookmarks

  • Une utilisation très intéressante du nettoyeur vapeur, l'éradiquation des mauvaises herbes.

    J'ai fait de jolies petites allées en calcaire, qui sous l'action conjuguée du soleil et de la pluie, sont envahies par les mauvaises herbes.

    J'ai donc essayé la destruction par la chaleur (le choc thermique).

    Plutôt que d'utiliser un désherbeur thermique, qui produit une flamme et fonctionne avec une bonbonne de gaz, j'ai testé dessus mon nettoyeur vapeur (4-5 bars de pression).

    J'applique la vapeur lentement ( 2 secondes de contact avec une plante suffisent pour provoquer un choc thermique, qui tue la plante), une hure après l'application, les mauvaises herbes avaient déjà roussi, demain, elles devraient être complètement desséchées, et disparaître à la prochaine pluie.

    Partager via GmailGoogle Bookmarks

  • Cultiver les mêmes variétés que tous vos voisins, c'est une solution simple, on trouve facilement les graines et les plants, mais quid de la biodiversité?

    Promenez-vous dans les salon consacrés au jardinage, c'est comme ça que j'ai trouvé un pépiniériste qui a remis au goût du jour des légumes oubliés ou peu cultivés, comme la vitellotte, une pomme de terre violette, délicieuse en purée et gratin, onctueuse.

    J'ai aussi des courgettes jaunes, des courgettes rondes, un pied de christophine (plante-liane originaire des Antilles).

    Vous ferez l'admiration de vos amis, et redonnerez à vos enfants le goût des légumes.

    Partager via GmailGoogle Bookmarks

  • J'achète chaque année des graines et des tubercules de légumes, mais surtout je collecte. Vous avez sûrement autour de vous des voisins jardiniers qui se feront un plaisir de vous donner quelques graines, et surtout vous pouvez conserver les graines des légumes que vous avez fait pousser l'année d'avant...

    Ensuite, pour amender le sol -amender le sol consiste à enrichir la terre- vous répandez votre compost -un terreau excellent et gratuit-, vous récupérez du crottin de cheval à l'automne (pour qu'il ait le temps de se décomposer et ne brûle pas vos plantes.

    Et surtout, vous ramassez des orties (avec des gants), que vous déposer au fonc du trou de plantation de vos pieds de tomates. En se décomposant, elles enrichissent le sol autour du pied -les tomates ont besoin d'une terre riche.

    Pour protéger vos carottes, répandez du marc de café en semant les graines -les vers de carotte ont horreur de ça.

    Et pour éloigner les limaces de vos salaces sans risquer d'empoisonner vos animaux domestiques, étalez de la cendre de bois (surtout pas de charbon) autour de vos plantations, c'est toxique pour les limaces dévoreuses de salade, et inoffensifs pour votre toutou.

    Quant aux potirons et melons, le plus efficace est de déverser du compost bien décomposé dans un trou, et de semer ou planter au milieu.

    Les sachets de thé enrichissent aussi la terre.

    Je verse les restes de café et de thé -froid- sur mes plantes vertes.

    Ma mère avait l'habitude de verser du vin sucré dilué au pied de ses plantes vertes: nous avions un rhododendron qui avait une tige qui faisait le tour des murs de  la cuisine !

    Bien entendu, vous avez installé un récupérateur d'eau de pluie, et vous pouvez encore améliorer le système d'arrosage en installant des tuyaux troués qui feront du goutte à goutte la nuit.

    Des astuces toutes simples et qui ne coûtent rien vous donneront de beaux légumes, bio, à déguster sans modération.

    Et comme par hasard les enfants-qui-n'aiment-pas-les-légumes-sauf-les-frites vont finir par adorer ce qui vient de votre jardin.

    Et profitez-en pour cultver de vieux légumes comme le panais, c'est délicieux en purée associé à des pommes de terre.

    Partager via GmailGoogle Bookmarks




    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique