• Je viens de fermer mes hébergements pour 3 semaines, histoire de les faire tout beau pour le début de la saison.

    Mon objectif : revernir les planchers, faits en OSB écolos (sans laint chimique) et les portes en chêne.

    J'ai donc choisi un vernis vitrificateur écolo de chez Nature et Harmonie, sans durcisseur, en brillant (j'adore le reflet du soleil qui passe à travers le ciel de toit transparent, on dirait un miroir d'eau), un pigment minéral, de l'essence de thérébentine pure (sans dérivé de pétrole).

    Un bon coup de ponçage, puis j'ai fait des joints à la pâte à bois, qui comme son nom ne l'indique pas se présente sous forme de poudre teintée, sans solvant, et se mélange à de l'eau pour former une pâte. C'est plus esthétique, et ça protège des courants d'air froid en hiver (mon plancher est posé sur lambourde et sur un lit de sable, pour créer un vide sanitaire).

    Le souci de vernis écolo, c'est qu'il sèche beaucoup moins rapidement que le traditionnel... donc, j'ai passé 3 couches en 4 jours, et là, j'attends 6 jours avant de replacer le mobilier (les lits, la table, les chaises, le sofa, la penderie, les malles, les descentes de lit,...)

    Ca permettra aussi à l'odeur de s'en aller, car même si ça sent plutôt bon, ça sent...le neuf.

    Quant à mes portes, le pas était très abimé, normal, c'est à la pluie et on marche dessus en entrant. Aux grands maux, les grands remèdes !

    J'ai décidé de passer un mélange fait maison : un peu de vernis, pas mal de pigment, et de la peinture à l'huile de lin. Le résultat est ma foi assez joli, et surtout c'est résistant !

    Avant de penser que la peinture à l'huile de lin et le vernis écolos sont chers, comparez le prix au m², et dites-vous que ces produits-là n'empoisonneront pas votre intérieur une fois secs.

    Partager via GmailGoogle Bookmarks

  • Avez-vous remarqué tous ces gadgets électroniques dernier cri qui ne peuvent que se mettre en veille, et qu'il est impossible d'éteindre, sauf à débrancher la prise du mur, ce qui est souvent fastidieux.

    J'ai trouvé une parade : un appareil qu'on branche sur le secteur avant la prise (ou la multi-prise, relié à une télécommande, et qui coupe tout d'un simple geste.

    Ainsi, plus besoin de se contorsionner pour atteindre la prise au mur, ou de laisser tout en veille...

    Ca coûte dans les 10€, et une même télécommande peut servir pour plusieurs appareils.

    Partager via GmailGoogle Bookmarks

  • Une fois votre site réalisé, soyez convaincus de 2 choses:

    - vous devrez apporter des modifications régulières (pas seulement pour changer une photo ou les tarifs)

    - le travail de référencement vous prendra 100 fois plus de temps que la réalisation de votre site:

    Google favorise les sites à contenu pertinent, donc il faut le réactualiser régulièrement et l'enrichir.

    Google aime les sites qui bougent : donc, il vous faudra écrire des articles en relation avec votre thème, activer vos réseaux sociaux, facebooker, twitter, participer à des forums,...

    Ne vous découragez pas, vous y prendrez goût, surtout quand vous verrez votre site se hisser à la 1ère page de Google !

    Partager via GmailGoogle Bookmarks

  • Vous vous êtes laissée tenter (ou on vous a offert) une machine à pain, où il vous suffit de mettre tous les ingrédients et d'appuyer sur un bouton pour voir gonfler au bout de 3 à 4h... un magnifique pain de mie.

    Or, vous, ce que vous aimez, c'est le bon pain de campagne, avec une croûte bien croustillante, qui se conserve 2 ou 3 jours...

    Alors gardez votre machine à pain pour réaliser des brioches (vous la programmez le samedi soir, pour un petit-déjeuner copieux avec une belle bioche toute chaude.

     

    Pour le pain, un robot ménager suffit:

    de l'eau, du sel, de la farine (bio si possible), de la levure (on en trouve en paquet de 250 ou 500g dans le rayon bio des jardineries) ou du bicarbonate de soude.

    Pour débuter, je vous conseille de prendre une préparation pour pain, où il suffit d'ajouter de l'eau, voire de la levure. Ensuite, lancez-vous avec des ingrédients de base, pour fabriquer un pain de campagne de 500g pour le prix d'une baguette flasque de supermarché (0.75€)

    Le secret d'un bon pain, en dehors du dosage (vous le ferez d'instinct au bout d'un moment), c'est de laisser la pâte malaxer dans le robot pendant presque 10 minutes, puis de l'exposer au soleil ou à une source de chaleur pendant au moins 30 mins (j'en fais souvent en me servant de mon poêle à bois, ou derrière une fenêtre bien exposée).

    Un cellophane permettra de renforcer l'action de la chaleur, en cas de soleil voilé.

    Ensuite, le pétrir, puis le laisser à nouveau monter au soleil, pas plus de 40 mins (après, il redégonfle).

    Installer confortablement le pâton dans votre four préchauffé au maximum, le baisser (le four, pas le pâton) au bout de 10 mins.

    Quand ça commence à sentir bon, le pain est cuit (au bout de 40 mins environ).

    Vous pouvez ajouter des graines de pavot, lin, céréales (vente en paquet) au moment du mélange.

    Partager via GmailGoogle Bookmarks

  • Une recette facile à réaliser, rapide à exécuter et délicieuse !

    Je l'ai essayé la 1ère fois pour une table d'hôte le soir de la Saint-Valentin...

    Ingrédients (4 personnes) :

    2 courgettes, 4 tranches de saumon fumé, lasagnes, crême fraîche, emmenthal, parmesan

     

    Préparation :

    Préchauffez le four à 225°

    Coupez les courgettes en lamelles dans le sens de la longueur.

    Alternez une couche de lamelles de courgettes, 2 tranches fines de saumon fumé, arrosez de crême fraîche et saupoudrez d'emmenthal.

    Ensuite recouvrez de lasagnes.

    Refaites une seconde couche courgettes, saumon, crême frâiche, emmenthal que vous recouvrez d'une couche de lasagnes.

    Terminez par une couche de ocurgettes, crême fraîche et parmesan.

    Enfournez pendant 20 minutes.

    C'est une recette inratable !


    Variante :

    Ajoutez de la béchamelle à la crême fraiche, avec une pointe de muscade.

    Pour la dernière couche, mélangez un oeuf au parmesan, et versez sur la préparation, ça donne un gratin croustillant !


     

    Partager via GmailGoogle Bookmarks

  • Je regarde quelquefois par curiosité le prix au kilo des aliments tout prêts tels que le poisson pané, les pizzas surgelés, les quiches surgelées, les steaks hachés à la tomate,...

    Et ensuite, je me dis que quitte à acheter un aliment qui flirte avec les 20€ au kilo, autant choisir un aliment frais et sain, et le préparer simplment.

    De passage chez le poissonnier, j'achète un poisson en fonction de son prix, un filet de julienne à 5€ le kilo, que mon chéri mettra 15 mins à préparer et 20 mins à cuire au four, ça vaut tous les poissons panés du monde, avec moins de sel, de graisse saturée et plus de goût !

    Je fais depuis un moment déjà mon pain moi-même, en achetant de la farine bio à la pesée, de la levure de boulanger en grand format, en mélangeant avec  du sel et de l'eau dans mon robot-ménager. Le goût est inimitable, le croustillant parfait, et je peux dire fièrement: c'est moi qui l'ai fait!

    Pour toutes celels qui travaillent, ça vaut le coup de faire son pain le week-end (ça impressionne beaucoup mon beau-fils), 10 mins de pétrissage (que mon robot fait pour moi), 1/2h à lever au soleil (ou devant le chauffage), façonnage pendant 3 mins, re-lever au soleil pendant 30 mins et 30 à 40 mins de cuissson. Ca laisse le temps de faire plein d'autres choses entre temps .... et le pain vous revient moitié moins cher qu'acheté au supermarché.

    Partager via GmailGoogle Bookmarks

  • Les produits de nettoyage écolo sont à la portée de tous.

    Prenons tout d'abord ceux qu'on trouve dans les magasins bio, et qui coûtent 10 fois plus chers que leurs équivalents pollueurs... en apparence.

    Un litre de savon noir liquide coûte dans les 7€, mais vous permet de faire 10 litres de liquide de nettoyage polyvalent, super efficace et sain pour votre maison (et donc pour ses habitants) : mélangé à un produit miracle qui lui coûte peanuts -le vinaigre cristal, environ 34cts au cours du jour, c'est un nettoyant génial pour le sol, il décrasse et fait briller sans trop se fatiguer.

    Pareil pour les plans de travail, là, je passe ensuite du jus de citron pour désinfecter et faire briller.

    Et pour récurer les fonds de casserole, un peu de savon liquide mélangé à du bicarbonate de soude. Et si c'est trop pris (merci le lait qui déborde), je mélange savon noir et bicarbonate dans la casserole et je porte à ébullition. Je laisse refroidir -histoire de ne pas m'ébouillanter, et je frotte tranquillement (on peut aussi ajouter du gros sel).

    J'ai aussi trouvé dans différentes marques un anti-calcaire en pulvérisateur, soit au vinaigre de pomme ou aux acides de raisin. C'est indispensable dans les Charentes, vu la dureté de l'eau. La robinetterie ressort impeccable, ainsi que les parois de la douche, les lavabos,...

    Et de temps en temps, je sors mon vaporetto magique, il enveloppe la pièce de vapeur, nettoie et désinfecte tout sur son passage, et laisse une bonne odeur de propre.

    Avant de trouver qu'un produit de nettoyage écolo est trop cher, faites vos comptes, vous allez les adopter très vite, et vos enfants auront moins de rhume, d'allergies, d'eczéma,...

    Partager via GmailGoogle Bookmarks